20160607_200543

Cesser de faire, et se consacrer à ETRE !

Voilà quelques temps que je suis à feu et à sang, et que récemment le besoin primordial, plus, que tout de prendre le temps est devenu une nécessité pour mon bien-être tant physique que psychologique et émotionnel.

La balance ayant trop penchée d’un côté, déséquilibrée, il fallait me repositionner pour accéder de nouveau à un équilibre, une harmonie.
Et bien entendu tout cela se joue sur plusieurs plans, personnel, familial, professionnel.

C’est donc avec ce grand besoin de se ressourcer, que j’ai pris la décision de prendre notre fourgon aménagé,  et de partir avec ma fille direction la Bretagne.

20160607_215425

Cela faisait déjà un moment que nous avions eu des signes dans cette direction. Depuis la fève des galettes des rois, en forme de cœur Carnac ; en passant par la voiture de bretons que nous avons suivi à la sortie du village de la Haute Vallée de l’Aude où nous vivons après avoir demandé un signe clair à l’univers sur notre prochaine destination, puis celui d’avoir revue une connaissance de longue date alors que nous nous étions quittée la dernière fois en Bretagne.

Cap donc vers la Bretagne. Retour aux sources où je suis née. Je savais que j’allais y trouver mon grand maître l’Océan, si ressourçant.

Et quelle merveille de faire l’expérience en arrivant, en laissant l’espace et l’ouverture des possibles, de la magie qui opère.

20160607_194930

Etre en vacances, c’est aussi vaquer, se laisser voguer par le flot de la vie, et les trésors qu’elle nous offre. Laisser la fluidité, le courant de la vie œuvrer. C’est faire de la place, de l’espace en soi, pour accueillir tout cela.

C’est ETRE tout simplement. Laisser faire, plutôt que faire. Se laisser inviter, goûter les instants, parfois moments, journées de bonheur.

Cela peut demander un grand lâcher prise parfois, celui d’arrêter le flot incessant de nos vies effrénées, pour prendre le temps d’ETRE.

20160607_200543

Un monde de cadeaux et de magie s’est ouvert à nous.
En une semaine, nous avons visité deux écoles dont Les Lueurs des Champs pour qui nous avons eu un coup de cœur. Une école sociale démocratique qui donne chaud au cœur.
Et aussi visité une maison écologique à 10 min de l’école en question.
Et la cerise sur le gâteau trouver probablement un partenariat pour exercer en eau chaude mes soins aquatiques Mami Wata®.
Et le plus formidable dans tout cela, c’est que tout s’est fait de manière fluide et simple, sans effort. Juste en ouvrant mon cœur au possible des rencontres.
Merci à vous tous qui avez raisonné en moi, et qui avez su nous accueillir, nous mettre en relation avec l’essentiel de ce que nous cherchions ici.
Je suis pleine de gratitude envers la vie pour tout cela, et à vous tous, rencontrés sur notre chemin.

Je garde pour toujours en mon cœur ces instants partagés entre Elias, un jeune adulte trisomique et ma fille,  trois filles métisses dont la mienne en train de courir nues sur la plage, se rouler, courir dans les vagues, ce repas improvisé le cœur sur la main chez vous Sam et Céline, ses retrouvailles avec toi Cassandre, collègue si tendre, et toi Maud, sœur méditante Vipassana, et toi Isadora pour ton accueil chaleureux au sein de votre cercle de femmes, et toi Chystel pour m’avoir présenté si simplement et ouvertement à ton réseau, à toi Jules pour m’avoir accueilli si ouvertement et ouvert l’espace vers un avenir professionnel,  à vous, bretons, comme Eliane et Germaine, qui m’avez rendu un bonjour et un sourire chaque jour et à plusieurs reprises…

20160607_200346

Et maintenant je m’adresse à vous lecteurs de cet article, qui avez pris le temps de me lire jusqu’au bout. Je vous remercie pour cela. Avec vous le partage est, seulement et pleinement.

Quel sens donnez-vous à votre vie ? Prenez-vous le temps d’Etre, et d’accueillir ce qui peut advenir dans votre existence ? Ou faites-vous partie de ce rythme de vie effréné, où il est si difficile de s’arrêter et contempler ?

C’est avec joie que j’accueille vos partages à ce sujet, dans l’accueil de ce que vous vivez, sans jugement, tout simplement.

De tout cœur.

Claire
***

 

Enregistrer