Septembre 2016 – Body-Mind – Le journal des pratiques du Body-Mind Centering®

Embodiment.

L’intégration, l’embodiement, l’incorporation, différentes traductions pour parler, dire cette conscience du corps de lui-même.
Etant donné que le corps ne peut se sentir lui-même, c’est bien par l’esprit, et de celui de chacune de nos cellules que l’expérience de l’embodiement peut se faire directement.
Par exemple, cela serait être attentif, conscient de la respiration, qui, comme reliance de l’esprit au corps, nous rappelle à chaque instant que nous faisons partie du flot du vivant.
Parce que le souffle de vie est universel, va et vient dans un flux et reflux incessant, toujours en mouvement.

Incorporation. Intégration.

 

De la matière BMC®, comme intégration de la loi universelle de l’impermanence, où tout apparaît et disparaît. Il en va ainsi de la vie, de la mort, nos corps, les sensations, perceptions de notre corps, qui apparaissent et disparaissent.

Et si nous étions là, dans nos chairs, dans nos corps, pour simplement et de manière juste, authentique, intégrer et accepter cette impermanence.
La conscience de l’impermanence, comme une porte d’accès, pour vivre heureux, en paix, libéré. Et si…
Notre travail en tant que professionnel du BMC®, consistait à transmettre ce mouvement d’impermanence à nos élèves, stagiaires, clients…

Leur permettre de mettre de l’attention et de la conscience sur leurs sensations corporelles, grossières (comme le fait de sentir une douleur dans un endroit du corps par exemple), subtiles (comme de sentir la vibration cellulaire à l’intérieur de soi) qui apparaissent et disparaissent.
Cela peut être aussi donner à ressentir la possibilité pour chacun de ne plus courir après l’objet de ses désirs toujours incessants (ce qu’il aime, veut, convoite), ou au contraire de ne plus repousser ses objets d’aversion (ce qu’il ne veut pas, déteste, délaisse,  voir rejette).
Et d’accueillir le processus de vie en lui.
Tout le reste n’amène que souffrance, puisque ne dure pas, par définition, selon la loi naturelle.
Il ne resterait plus alors qu’à suivre le flot de ce qui est, au-delà même du corps et de l’esprit, pour se sentir libre, et libéré de toutes souffrances.

En plongeant au cœur de ce numéro, particulièrement, je vous invite à prendre le temps de conscientiser ce que vous êtes en train de vivre, de sentir, ressentir et de percevoir au fil de vos lectures.
Sans attachement, juste là, présent, cellulairement, et bien plus encore…

De tout cœur

Claire Morinière
Educatrice somatique-Praticienne de Body-Mind Centering®
Formatrice

clairemoriniere@yahoo.fr
www.clairemoriniere.com

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire